Clab

2012 - 2018

Clab // Media local à destination des 18 - 35 ans

Durant cinq ans et demi, le défi fut de remonter un média local existant depuis 1996, et de lui offrir une audience plus importante valorisant les travaux des étudiants rennais et favorisant le rayonnement du territoire métropolitain.
Pour cela, je me suis engagé dans plusieurs actions de structuration : 
- Mise en place d'une gestion du personnel, 
- Création de process de production,
- Formation des salariés et bénévoles, 
- Renouvèlement du matériel, 
- Refonte des architectures audio et réseau,
- Augmentation du nombre de bénévoles,
- etc.

Ces années ont été riches en expériences et j'ai eu l'occasion d'apprendre beaucoup sur la direction d'un média local associatif.

Voici une liste non-exhaustive des opérations menées durant cinq ans et demi pour donner un nouveau souffle à ce média par et pour les jeunes (les projets présentés ci-dessous n'apparaissent pas dans l'ordre chronologique des évènements).

L'ensemble des projets menés entre 2012 et 2017 doit être considéré comme une 1ère phase de développement, la seconde ayant commencé courant 2017 (développement de produits B2B, média global, augmentation des performances/rentabilité, etc.)...


● Changement de nom et d'identité

Motion Force est de constater, et malgré les seuils de moralité qui nous définissent, que le nom et l'identité d'une marque doit correspondre à son cœur de cible.
Pour Radio Campus Rennes, média étudiant depuis 1996, il était temps de toucher son cœur de cible de façon efficace, afin d’atteindre des résultats d’audience qui justifient les appuis financiers des collectivités locales et de l’enseignement supérieur. Le nouveau nom se devait d'être plus court, correspondant à un média jeune du 21e siècle et capable d'écouter son public. 
Clab {SILAB} pour "Campus Laboratoire", notamment en raison des choix de développement technologique que peu de radios associatives ont entamé pour des raisons, entre autres, de coûts. 
Accompagné par des membres de l'équipe salariale de 2014 à 2016, ainsi que par des bénévoles engagés, le projet a pu être mené grâce au partenariat monté avec une école de graphisme rennaise ayant proposé aux élèves de travailler à la conception du logo et de la charte graphique du média.

● Stratégies de programmation musicale

Depuis ses débuts, la radio proposait une playlist musicale très éclectique (hors émissions des adhérents), mais cependant constitué pour la plupart de productions indépendantes. Cette playlist était mise à jour plus ou moins régulièrement.
La programmation ne permettait pas de mettre en avant les nouveautés, et la gestion de la base musicale était presque absente (pas de sorties de titres durant quatre ans). Cela provoquait des incohérences à l'antenne. La programmation musicale, alors à l’œuvre, ne répondait pas efficacement aux conditions du partenariat avec le CSA. De plus, et à la vue des propositions radiophoniques actuelles, il était nécessaire de travailler, en accord avec la nouvelle identité, à un changement de programmation musicale par un choix de segmentation correspondant au public visé.
Maîtrisant l'outil de diffusion, il m'était possible d'établir des stratégies de rotations musicales pouvant permettre un retour précis des diffusions auprès du CSA de Rennes.

● Dévellopement des propositions B2B

La publicité, si elle est autorisée sur les radios associatives, est peu recommandée en raison du profil des auditeurs appréciant, à juste titre, cette absence de réclame. Néanmoins, il est tout à fait possible de diffuser des spots promotionnels appelés MIG ou MIC (Messages d'Intérêt Général/Collectif), dont les commanditaires sont les collectivités locales, ou d'autres associations culturelles souhaitant annoncer des évènements (concerts, spectacles, etc.). Pour être le plus réactif possible, répondre au mieux aux besoins des clients et bien faire passer les messages promotionnels, j'ai mis en place une procédure afin de faciliter la production et la diffusion desdits spots en distribuant les rôles concernant les commandes. Nous pouvions répondre à une demande en quelques heures et la diffuser le lendemain. Pour gagner en rapidité, j’ai établi une grille tarifaire des spots promotionnels à l'attention des partenaires.
Concernant les publicités, et en raison de la baisse constante des subventions, j'ai proposé à nos partenaires financiers de combler le manque à gagner par l'ouverture publicitaire à un profil de prospects spécifiques et correspondant à notre cœur de cible. Les partenaires se sentant en situation concurrentielle avec ces clients potentiels me demandèrent d’abandonner cette piste pourtant intéressante. 
Dans la même idée d'augmentation des produits, et à partir de la mi-2017, j'ai également proposé une augmentation de la proposition d'ateliers radio. La coordination des ateliers fut confiée à la nouvelle assistante administrative intégrée courant 2017. Un journaliste à été embauché en CDD dans le but de tester la mise en œuvre de ces ateliers (entre autres). Après cette phase de test, l’idée était d’augmenter la masse salariale par des contrats courts sur cette activité dans le but de développer fortement l'offre de ces produits et libérer ainsi les emplois du temps des permanents.

● Gestion & Comptabilité budgetaire

La plus grande partie de la comptabilité financière est externalisée et réalisée par un expert-comptable. En tant que directeur, j’effectuais un contrôle de gestion mensuellement pour construire des budgets, c'est-à-dire des prévisions chiffrées pour permettre de suivre la réalisation des objectifs, de calculer des écarts, d'analyser les performances et d'en tirer des actions correctrices. L'utilisation d'outils simples tels que les tableurs, suffisent à la gestion d'un budget d'une radio associative locale : 
- Report mensuel des états par postes au prévisionnel,
- Affectation des budgets d'actions aux charges et produits,
- Anticipations des coûts et incrémentation au suivi prévisionnel,
- Mise en place d'objectifs produits,
- etc.

● Site web 2017

Le site web est un outil de communication spécifique pour les médias. Véritable plateforme proposant l'écoute des émissions en baladodiffusion, le travail de rédaction d'un cahier des charges technique demande à se mettre à la place des auditeurs de 18 à 25 ans et de comprendre les modes de consommations desdits podcasts. L’antenne regroupe entre 60 et 70 programmes originaux par semaine, ce qui rend sa gestion complexe. L'idée fut ici de responsabiliser les adhérents (au nombre de 150 à 180) en leur offrant les outils pour qu'ils puissent réaliser leurs émissions de A à Z, ou plutôt de P à P (Préparation à Podcasting), sans que les permanents n'interviennent. La radio accueille des bénévoles voulant réaliser des sujets d'actualités culturelles, sociales ou politiques. Ces émissions (« Sur Ecoute », « Inattendue »...), sont plus difficiles à écouter en baladodiffusion en raison de leur durée. Afin de mettre en avant les sujets des étudiants et des évènements, un fil d’actu a été créé permettant la mise en podcast d'article audio. Ces formats courts permettent un partage efficace des contenus sur les réseaux sociaux, augmentant l'audience du site et de la radio en général.

● Ressources Humaine (salariés et bénévoles)

Pour optimiser le fonctionnement de la radio, j'ai conçu et déployé un "extranet". Cette petite plateforme se divise en plusieurs sites : 
○ Le site tutoriel : Cet outil permet aux bénévoles et aux salariés de pouvoir travailler et/ou préparer à distance les produits radio. Composé de tutoriels vidéo (voir un exemple), il permet également d'envoyer son émission à distance pour l'intégrer automatiquement au flux de diffusion FM, et de l’envoyer sur les serveurs d'archives et de podcasts.
○ Le site adhérents : il s'agit de la plateforme "Galette", logiciel Libre permettant la gestion des adhérents (fiche d'identification, règlement des cotisations, etc.),
○ Un lien vers le backoffice du site "C-lab.fr",
○ Un lien vers le serveur de podcast en lecture seule. Le but est de permettre aux bénévoles de télécharger les fichiers audio des émissions ou articles du site c-lab.fr,
○ Un site RH : avec "Jorani" logiciel libre de gestion des congés et des heures supplémentaires,
○ Un lien vers la Pige Radio : Les bénévoles et salariés peuvent télécharger des éléments d'antenne pour créer un podcast d'émission ou d'article. Ils peuvent ensuite retourner le podcast monté via le site tutoriel.
○ Le site de l'AG : regroupe les données légales à proposer en vue de l'assemblée générale annuelle.
Afin de faciliter la gestion des logins et mots de passe des bénévoles, les sites TUTO et AG sont liés à la BDD du site adhérents grâce à PDO.
Tous les sites créés ("Extranet", "Tutoriel", "AG") ou déployés ("Adhérents", "RH") sont sur un seul serveur dédié.

● Refonte complète de l'architecture fonctionnelle broadcast

Je me suis investi, dès mon arrivée à Radio Campus Rennes, dans une phase indispensable à la proposition d'une radio de qualité : l'architecture broadcast.
À la vue des moyens à disposition (capacité d'amortissement, fond de roulement) un plan de développement en plusieurs étapes, et sur plusieurs budgets s’imposait. L'option de l'intégration d'outils dits "libres" a été un choix très rapide, et se trouve être actuellement toujours en production. Deux mois et demi après mon arrivée, j’ai mis en place Rivendell, seul outil rivalisant avec les produits propriétaires, avec le soutien de la seule entreprise proposant le déploiement de serveurs et de clients Rivendell.

Local serveur : Centre de Distribution des Modulations (CDM) de 2012 à 2015 :

Les moyens financiers disponibles ne m'ont pas permis de faire appel à une société externe pour refaire l'ensemble du brassage audio et réseau. Du fait que la radio accueille principalement des étudiants, la période estivale est le moment idéal pour préparer et effectuer les travaux des projets d'évolution technique et technologique.


La régie de diffusion fut également retravaillée afin de proposer une plus grande ergonomie pour les professionnels et bénévoles usant de l'outil radio.

Régie de diffusion de 2012 à 2015 :

C box La plupart des outils technologiques déployés sont Open Source. Si les avantages sur le coût et le gain en connaissances sont importants, il demande cependant du temps concernant la veille technique et technologique afin de maintenir au mieux l'ensemble de la structure.